top of page
Rechercher

Chor.com 2021 à Hanovre: une énorme bouffée d'air frais pour la musique chorale


© Rüdiger Schestag

En septembre 2021, j'ai pu vivre un événement très attendu par toute la scène chorale : la chor.com. Cet évènement a lieu tous les deux ans, et la dernière édition s'était tenue en septembre 2019, quelques mois seulement avant le début de la pandémie. La chor.com est organisé par la Fédération chorale allemande (Deutscher Chorverband) et constitue le plus grand congrès de musique chorale à l'échelle européenne. Près d'un millier de participants se sont rendus à Hanovre, ville créative de musique de l’UNESCO depuis 2014, pour se rencontrer et mesurer l'impact de ces 24 derniers mois hors du commun.


© Rüdiger Schestag

Programme

Depuis le premier congrès qui s'est tenu à Dortmund en 2011, la chor.com s'est imposée comme un événement important pour les musicologues, les chefs de chœur, les directeurs artistiques, les éditeurs de musique et plus encore. Des sujets liés à l'actualité de la musique chorale font l'objet de débats. L'accent peut être mis sur le répertoire (cette année, il s’agissait de la musique chorale des pays nordiques, qui, bien que n'étant plus une rareté inconnue, continue d'être populaire auprès des chœurs et de leur public) ou sur la pratique de l'interprétation historique (comment interpréter de la musique ancienne lorsque les compositeurs n'ont laissé aucune instruction), des questions concernant tous les genres de musique comme la protection de l'environnement par les chorales[1], ou les questions LGBTQA+ dans le monde choral. L'ampleur des sujets évoqués rappelle le merveilleux congrès national de l'Association américaine des chefs de chœurs (ACDA) organisée par nos collègues outre-Atlantique. Ces congrès sont essentiels pour maintenir la scène chorale vivante. Certains sujets sont encore confidentiels, et certains musiciens peuvent avoir l'impression que personne d'autre ne s'intéresse à leur sujet de prédilection. Si dix personnes sont enthousiastes à propos d'un nouveau compositeur, d'une nouvelle thématique ou d'une nouvelle idée particulière, mais vivent à 1 000 km l'une de l'autre, elles ne trouveront peut-être personne partageant les mêmes idées ; mais c'est lors de congrès spécialisés comme la chor.com que des groupes d'intérêt voient le jour, et que des projets sont initiés en vue d’enrichir encore la scène chorale.

Soit dit en passant, grâce au grand nombre de conférenciers présents à ce congrès dont certains effectuent leurs interventions en anglais, il est tout à fait possible pour les non-germanophones d'y assister.


[1]Voir notre Focus dans l'ICB 2021-3, juillet 2021


© Rüdiger Schestag

Emotion

J'ai été particulièrement émue et heureuse de retrouver de visu mes collègues, et je crois que je parle au nom de tous en disant cela. Nous avons enfin pu converser de vive voix. Nous avons enfin pu parler d'autre chose que "Combien de temps cela va-t-il durer?", "Et vous, pouvez-vous faire des répétitions?", "Quel est le meilleur logiciel pour les répétitions en ligne?". Les membres de la scène chorale ont enfin eu l'occasion de mener en direct les conversations qu'ils voulaient depuis si longtemps – et d'autres qu'ils n'avaient pas ardemment souhaitées mais qui se sont avérées très animées, simplement parce qu'elles étaient nouvelles et inattendues. Pour beaucoup de participants, ce fut comme une bouffée d'air frais après 2 ans passés à l'intérieur.


Bien sûr, il y eu aussi de l'émotion musicale dans la chor.com de cette année. Les quatre jours du congrès ont offert plusieurs concerts de grande qualité, ainsi que des ateliers et des master-classes. Les mois précédant le congrès, les consignes Covid en Allemagne variaient d'un Land à l'autre, bien que tous avaient, à un moment donné, interdit les concerts pour un certain temps. Mais à l'été 2021, la vie musicale a prudemment repris, avec distanciation, masques, traçage et jauge du public, durée limitée des concerts... À la chor.com, les églises et salles de concert ne pouvaient être qu'à moitié remplies (cela concernait également les ateliers, et nous devons ici remercier le personnel de la Fédération chorale allemande, qui a mis en place avec beaucoup de brio des adaptations afin de rendre l'événement possible). Il y avait certes des files d'attente, et l'entrée aux concerts se faisait uniquement sur présentation d’un billet, mais l'événement a eu lieu, offrant la possibilité à des ensembles de différents pays de rencontrer leur public pour la première fois en 2 ans. En entendant parler mes collègues, je me sens privilégiée car j’ai l’impression d’avoir assisté à l’un des concerts les plus exceptionnels de tout l'événement. Le son du Chœur des solistes norvégiens, dirigé par Grete Pedersen, m’a envoûtée tout au long de la représentation, et je me suis rappelée avec force de l’objectif de tout notre travail d’organisation: les nombreuses mesures sanitaires, l'achat de centaines de kits de test, la mesure minutieuse de l'espace entre des sièges d'orchestre... Je suis infiniment reconnaissante d'avoir assisté à ce concert, et à d'autres donnés par les Barberpapas et le Collegium Vocale de Gand, qui m’ont tous emplis de chaleur et de musique à Hanovre.


© Rüdiger Schestag

Inspiration

Comme tant de rassemblements de nos associations chorales, la chor.com est bien plus qu'un simple événement annuel sur le calendrier. C’est un merveilleux mélange de conversations dans les couloirs, d’observation des activités des collègues, de réflexions collectives sur de passionnants sujets, d’audition des meilleurs chœurs du monde, tout en faisant des découvertes inattendues et en farfouillant avec enthousiasme dans les partitions des éditeurs de musique, à la recherche de nouvelles idées.


Après cet évènement, près de 1 000 personnes sont rentrées chez elles non seulement comblées, mais inspirées d’une nouvelle motivation, et rassurées: la scène chorale est toujours vivante, la pandémie n'a pas réussi à faire taire la musique et pendant ce temps, les organisations chorales n'ont pas été inactives, bien au contraire. Ici, à la FIMC, nous espérons, comme vous tous que l'évolution de la pandémie n'empêchera plus la réalisation de tels événements. Dans notre calendrier figure en tous cas déjà une manifestation importante : en septembre 2022, l'Exposition chorale mondiale se tiendra à Lisbonne, lors de laquelle la FIMC célébrera son anniversaire (avec beaucoup d'évènements, d'émotions et d'inspiration).


Isabelle Métrope est chanteuse, chef de chœur et rédactrice en chef de l'International Choral Bulletin. Après des études de Langues Etrangères Appliquées puis d'Administration de la Musique, elle a suivi des études de direction, de chant et de pédagogie, ce qui est la cause aussi bien que la conséquence d'une curiosité compulsive menant naturellement à un fort intérêt pour la musicologie systématique. En plus de chanter en soliste et dans différents chœurs professionnels, ses activités favorites sont la mise en page, la traduction, la pâtisserie, la photographie et les voyages autour de la Méditerranée. Email: choralmagazine@ifcm.net


Traduit de l'anglais par Barbara Pissane, relu par Jean Payon

1 vue0 commentaire

コメント


bottom of page